top of page

CHUCHOTIS

ENTRE-SORT DE 8 à 12 MINUTES POUR 2 SPECTATEURS SEULEMENT

IMG_0197
VL2Q0044
VL2Q0105
VL2Q0069
VL2Q0057
Chuchotis (18)
Chuchotis (56)
Vincent Fouquet dans CHUCHOTIS
Chuchotis (43)
Chuchotis (65)
Chuchotis (66)
Chuchotis (53)
Chuchotis (40)
Chuchotis (30)

Photos : ©kamikal

C’est quoi un entre-sort ?

Traditionnellement, c’est une baraque foraine où le spectacle est permanent. Le public y entre d’un côté et en sort de l’autre, après avoir observé les fameux phénomènes de foire (femmes à barbe et autres hommes-éléphants), les tours de force, les cartomanciennes, les attrape-nigauds, les musées de cire et autres puces savantes ou même le cinématographe... 

Aujourd'hui, l’entre-sort est devenu un genre à part entière, mais le principe est toujours le même, un personnage étonnant vous invite un bref instant dans sa caravane, ou dans sa cabane, son 4x4, sa chaise, son camion, son monde, quoi !… et le spectateur est amené dans une relation très étroite à y (re)découvrir tous ses sens sous une approche intime, privilégiée ou spectaculaire : voir, toucher, sentir et se rencontrer, voilà les maîtres mots des entre-sorts. 

Et il y en a pour tous les goûts : intimistes, émouvants, loufoques, déroutants, hallucinants, drôles, punks, surprenants, relaxants, délirants, magiques ou comme ici visuels et poétiques

CHUCHOTIS, c’est quoi alors ?

Le principe de cet entre-sort visuel et poétique est tout simple : des personnages (1 ou 2), saugrenus, portant de grands chapeaux de paille, mi-poètes mi-scientifiques lunaires, l'une ornithologue, l'autre ichtiologue, spécialistes l'une et l'autre des animaux poétiques, emmènent deux spectateurs à l'écart du bruit et de l’animation sous prétexte de leur chuchoter au calme et au creux de l'oreille de courts textes poétiques, poèmes issus des répertoires contemporains ou classiques, francophones ou traduits.

Mais le chemin qui les emmène à l’écart, alors que les deux spectateurs sont déjà équipés de leur casque audio dissimulé sous leur chapeau, est surtout l’occasion pour nos personnages de s’épancher sur leurs activités d’ornithologue ou d’ichtyologue, de leur parler de leur monomanie pour les animaux fantastiques, et notamment l’Oullicus Minus Mysticus, le poisson le plus petit du monde, dont on pensait qu’il avait complètement disparu et dont certains scientifiques prétendent que sa spectaculaire parade amoureuse serait la cause (ni plus, ni moins !) du scintillement des étoiles (si, si !) ou encore la Rousserolle effarvatte diaphane, ce passereau légendaire (ou plutôt cette passerelle) capable de s’invisibiliser à l’approche d’un prédateur. Au bout de quelques dizaines de mètres, on s’assoit et c’est enfin le moment de la poésie annoncée. « Déportés » à la fois par ces drôles de personnages, leur costume et leur récit farfelu et par les casques audio qui les isolent et les protègent, les spectateurs sont disponibles, ouverts à la poésie la plus délicate, la plus ténue. Cela a duré peu de temps, très peu, entre 8 et 12 minutes et zou ! c’est le moment de les ramener à la vraie vie.

 

CHUCHOTIS. La Maison Serfouette. Illustration de Madeleine Fouquet

 Dossier à télécharger ici >>> 

Cette forme est déclinable en extérieur comme à l’intérieur. Particulièrement appropriée aux festivals de rue ou fêtes de villages, elle peut aussi se jouer sur les marchés, dans les bibliothèques, halls de services publics, usines ou entreprises diverses, et même les théâtres à l’occasion par exemple des ouvertures de saison, cours d’écoles, de lycées ou de collèges…

Les deux spectateurs sont équipés de casques audio dissimulés sous de grands chapeaux de paille et un des personnages les emmène à l’écart de l’animation et du bruit sous prétexte de leur dire des poèmes au creux de l’oreille. Le parcours qu’ils empruntent sera l’occasion d’un petit conte féérique ou décalé qui va les mettre en condition d’accepter les poèmes par la suite. De retour après une dizaine de minutes, ils sont rendus au monde.

 

Ce spectacle d’intervention a aussi une valeur plastique évidente, sa dimension esthétique est prégnante. Voir déambuler dans un parc ou une cour d’école ces personnages chapeautés accompagnés par leurs deux spectateurs chapeautés eux aussi est un véritable spectacle en soi ; pas besoin d’être sous les casques pour goûter cette poésie visuelle-là.

 

Accessible dès l'âge de 8 ans (ou moins) et jusqu'à 88 ans (ou plus), CHUCHOTIS est une échappée belle, une parenthèse, contemplative et sensuelle, un moment rare, précieux, unique, comme seule la poésie peut nous en procurer.

Liste (non exhaustive bien sûr) des poètes lus dans le creux des oreilles :

 

  • Raymond Carver

  • Jean de la Fontaine

  • Anise Koltz

  • Louise Labé

  • Marie-Claire Bancquart

  • Raymond Queneau

  • Théophile Gautier

  • Andrée Chedid

  • Fernando Pessoa

  • Valérie Rouzeau

  • Nazin Hikmet

  • Claude Roy

  • Émile Verhaeren

  • Robert Desnos

  • Henri Michaux

  • Victor Hugo

  • Sylvia Plath…

Le corpus poétique est principalement composé d’une poésie contemplative en rapport avec la nature. Mais nous adapterons volontiers ce corpus à vos désirs, au thème d’un festival ou d’une saison, d’un lieu particulier…

bottom of page